Dr J. Haguelin

Le Dr. John Hagelin physicien émérite a travaillé au CERN à Genève. Il est le premier scientifique à avoir appliqué les recherches les plus avancées des théories du champ unifié pour réduire la criminalité, la violence, le terrorisme et la guerre et pour développer la paix grâce aux technologies de la conscience de Maharishi Mahesh Yogi.

.

 Aperçu des Recherches sur le cerveau

Plus de 600 recherches scientifiques sur la technique de Méditation Transcendantale ont été effectuées dans plus de 250 universités indépendantes et écoles de médecines dans 33 pays pendant les 40 dernières années

 CERVEAU

AUGMENTATION DE LA COHÉRENCE “EEG”

 Après deux semaines de pratique du programme de MT, les personnes ont expérimenté un accroissement significatif de la cohérence EEG pendant la pratique, en comparaison à une période de contrôle les yeux fermés avant d’apprendre la technique de MT.
Référence : International Journal of Neuroscience 14 : 147-151 1981.

AMÉLIORATION DE LA VIGILANCE

Chez les personnes qui pratiquent la technique de MT on a constaté en observant les indicateurs électro-encephalographiques (EEG) une amélioration de la vigilance pendant la pratique, en comparaison à des personnes contrôle.

Référence : Revue d’Electro-encephalographie et de Neurophysiologie Clinique 4 : 445-453 1974.

AUGMENTATION DU FLUX SANGUIN VERS LE CERVEAU

 Chez les personnes qui pratiquent la technique de MT on a constaté un accroissement significatif du flux sanguin vers le cerveau pendant la pratique, en comparaison avec des personnes contrôle. L’amélioration du flux sanguin a ét constaté pendant la technique de MT à la fois dans la région occipitale du cerveau mais également dans la région frontale.

Référence : Physiology Behavior 59 : 399-402 1996.

AUGMENTATION DE L’UTILISATION DES RÉSERVES DU CERVEAU

 Pendant le programme de MT, les réponses des zones sensorielles du cerveau à des stimuli somatosensoriels sont plus largement distribuées à travers le cortex, indiquant une plus grande participation de l’ensemble du cerveau dans la réponse à un stimulus.

Référence : Human Physiology 25 : 171-180 1999.

Prendre rendez-vous ou s’inscrire à une conférence